Retour accueil

RÉGION BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : UTILISATION DU BIM PAR LES ENTREPRISES

Démarche

Suite au projet Carrousel et à la large campagne de sensibilisation menée par Créativ, la région B-FC a été convaincue de l'importance de développer l'usage du BIM pour ses opérations et sur ses chantiers et souhaite mettre en place les conditions de cette politique : "développer l’utilisation du BIM par les entreprises"Pour accompagner cette démarche BIM-chantier, les services techniques de la région BFC ont demandé à ASTUS d'auditer de faire des propositions pour intégrer cette démarche dans les documents d'appel d'offres.

En premier lieu, ASTUS a réalisé un audit des cahiers des charges et documents techniques en usage pour les différents marchés de cette région B-FC qui sont joints aux appels d'offres de construction et aux contrats de maîtrise d'œuvre.

Ensuite, sur la base de l'expérience acquise pendant le projet BIMplement, notamment des formations réalisées pour les entreprises et leurs salariés, des propositions ont été faites auprès des services bâtiment de la région B-FC pour fixer une démarche de conception et enrichissement des maquettes BIM afin qu'elle puissent être plus facilement appropriées par les entreprises.

In fine, cette démarche sera complétée par l'introduction d'un usage plus large des maquettes BIM sur les chantiers, pendant la phase d'exécution.

Principes proposés

La démarche proposée est de type bottom-up :

  • former les PME au process BIM et les convaincre de participer activement à un tel process,

  • évaluer avec les entreprises les enrichissements qui permettront aux entreprises de mieux utiliser les maquettes BIM, et cibler par exemple un domaine multi-métiers : l'étanchéité à l'air,

  • rédiger les exigences du Maître d'ouvrage à inscrire dans le Cahier des Charges BIM en matière de processus BIM pour les entreprises

  • proposer un protocole BIM chantier de la région dans le cadre du DCE

1. Formation des entreprises

Dans le cadre de BIMplement, une formation de 3jours sera mise en place pour les entreprises attributaire d'un lot concerné par l'efficacité énergétique et l'étanchéité à l'air. Cette formation sera en grande partie prise en charge pour les salariés, par l'OPCO Constructys. En raison du programme, il sera aussi proposé aux représentants de la Mou et Moe, ainsi qu'au gestionnaire de patrimoine de suivre cette formation.

Jour 1 : les outils du BIM et leur intérêt pour l'entreprise
participant Un représentant par entreprise (équipe de direction ou management de projet)
programme 

-Repérage dans la maquette de la maîtrise d'œuvre

-Utilisation de la plateforme collaborative

-Processus de communication avec la plateforme

-Quelle usage d'une maquette spécifique dédiée « étanchéité à l'air »

Jour 2 : les documents techniques à lier à une maquette pour un usage sur le chantier
participant  Un encadrant de chantier de chaque entreprise (Conducteur de travaux ou chef de chantier
programme 

-Utilisation de la maquette sur le chantier

-Types de documents à lier aux objets de la maquette, organisation de maquettes spécifiques aux différents corps d'états

-Documents « qualité » à remplir par les acteurs du chantier

-Quels documents liés aux objets de la maquette ?

Jour 3 : évaluation et amélioration du processus BIM pour les entreprises
participant  Un représentant par entreprise (management)
programme

-Feedback de l'ensemble de l'utilisation des outils, évaluation.

-Contenu des différentes maquettes métiers à adapter

-Quelles utilisations des documents attachés ?

-Amélioration envisagées pour une meilleure participation au processus

- formation desopérateurs de chantier à l'utilisation des maquettes BIM

En complément à ces 3 jours de formation, dès après attribution des marchés, une information (1 à 2h) sera à prévoir en début de chantier pour rappeler l'existence et les conditions d'usage des maquettes et du processus BIM sur cette opération.

2. Enrichir les maquettes pour un usage spécifique pour les entreprises

Dans le cadre du projet BIMplement, il est apparu que, en général, les maquettes étaient réalisées aux fins des concepteurs, et non pas pour la phase de construction.

C'est pourquoi ASTUS a élaboré une méthodologie pour enrichir les maquettes de conception et les adapter aux besoins des entreprises.

En particulier, l'étanchéité à l'air étant l'un des points faibles les plus délicats à résoudre sur chantier, une maquette spécifique pour l'étanchéité à l'air, avec un ensemble de documents pour ce domaine, sera proposé par ASTUS-Construction pour optimiser les résultats attendus.

3. Exigences du Maître d'ouvrage à inscrire dans le Cahier des Charges BIM en matière de processus BIM pour les entreprises

Pour s'assurer de la participation des entreprises au processus BIM mis en place, les exigences du Maître d'ouvrage seront inscrits dans le Cahier des Charges BIM en matière de participation des entreprises au processus BIM.

Les points principaux suivants ont été identifiés :

  • Les entreprises n'auront pas systématiquement dans un premier temps, à réaliser de maquettes 3D, la maquette du projet sera fournie par la Maîtrise d'œuvre.

  • Une plateforme collaborative sera mise à disposition de l'ensemble des acteurs du projet.

  • Chaque entreprise devra avoir la possibilité d'utiliser un outil numérique sur le chantier (ordinateur, tablette ..) pour pouvoir accéder à cette plateforme collaborative.

  • Sur cette plateforme collaborative, l'ensemble des documents de l'opération sera déposé et rendu accessible selon des modalités qui seront définies lors du lancement des travaux.

  • Un processus de communication sera mis en place dans le cadre de cette plateforme collaborative.

  • Le local utilisé pour les réunions de chantier devra être équipé pour une utilisation systématique de la projection des maquettes.

4. Enrichir le cahier des charges BIM de la région B-FC

À la suite de la première expérimentation des points 2.1 à 2.3 dans le cadre d'un projet réel, un retour d'expérience avec l'ensemble des acteurs permettra de :

-Proposer des améliorations à la Maîtrise d'œuvre pour la mise à disposition des maquettes BIM lors du DCE et de l'EXE

-Faire des propositions d'encadrement des projets avec un processus BIM par un texte « Protocole Bim Chantier »

-Aider à mettre en place un processus participatif « BIM » par les acteurs du chantier

-Anticiper les demandes des acteurs de la maintenance du site, en enrichissant la maquette.

Sur cette base, le cahier des charges BIM de la région pourra être amélioré pour :

-mieux préciser la liaison avec le logiciel de maintenance-exploitation du Conseil Régional (Tableau d'objets, classifications ..)

-introduire pour la maîtrise d'œuvre des exigences pour une maquette DCE permettant aux entreprises d'optimiser leurs réponses aux DCE.

Pour finaliser la rédaction des textes d'encadrement du processus BIM, plusieurs réunions se sont tenues avec les services de la région, des représentants professionnels et les acteurs d'une première expérimentation, pour échanger sur la base des nombreux documents qui pourront servir de modèles pour ce texte, par exemple « la charte de bonnes pratiques en matière de BIM dans les marchés de travaux » réalisée par la FFB.

Utilisation du BIM pour les opérateurs de chantier

L'étape suivante sera d'élargir le cahier des charges à la mise en œuvre sur chantier, au travers du « protocole BIM chantier régional ». Elle consistera à « institutionnaliser » l'utilisation des maquettes BIM mises au point avec les entreprises jusque sur le chantier, et par tous les opérateurs du chantier, tel que développé par exemple dans le projet BIMplement.

Cette démarche très exemplaire pourra servir d'exemple auprès des Maîtres d'ouvrage publics.