Retour accueil

EQUIPE OCCI BIM

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse

Etudiants : Margot HAYO, Pol MARCK, Joanne BELLEVILLE, Adèle CHALUMEAU
BIM superviseur : Bernard FERRIES

Adèle Chalumeau, Joanne Belleville et Pol Marck sont de jeunes architectes diplômés de l'ENSA de Toulouse, actuellement étudiants ingénieurs structures et fluides à l'INSA de Toulouse. Margot Hayot est étudiante en master d'architecture à l'ENSA de Toulouse où elle suit le séminaire « Architectures numériques ». L'équipe a été supervisée par Bernard Ferriès, enseignant à l'ENSA de Toulouse.    

Le projet

Nous avons abordé la rénovation de la résidence étudiante Barcelone comme une opportunité pour se questionner sur le devenir de son identité, de son rapport à son environnement et de ses usages. Trônant au milieu d'un îlot dense et végétalisé, ce haut bâtiment très tramé est cependant peu visible depuis la rue : comment profiter d'une rénovation énergétique pour proposer de nouveaux modes d'habiter tournés vers de nouveaux usages, en conservant l'identité du lieu ?

Donner un maximum en intervenant au minimum est l'idée directrice de notre projet, ce fut un moyen pour nous de répondre aux exigences du maître d'ouvrage. Nous avons pris soin de réaliser une intervention minimale sur la structure et les réseaux afin d'éviter les travaux lourds, tout en offrant de nouveaux usages.

Ce fut dans un premier temps un travail de réorganisation, tourné vers les nouvelles pratiques de vie étudiantes, utilisant les atouts sous-estimés du bâtiment. Les escaliers de secours inutilisés, situés en bout de bâtiment, se retrouvent habités par des colocations en duplex. Les couloirs, trop longs, sont intégrés à de nouvelles typologies de logements, permettant de gagner de l'espace habité. Les T1 sont restructurés et modifient radicalement leur manière d'être habités sans toucher la structure du bâtiment.

La démarche BIM nous a permis de gérer simultanément différentes maquettes numériques afin d'explorer tout le potentiel de l'existant pour notre projet.

Sur la page blanche d'une isolation par l'extérieur, essentielle aux contraintes énergétiques, nous avons cherché à exprimer le caractère du lieu en nous appuyant sur la trame structurelle interne du bâtiment, sa vraie force et son caractère, qui est venue s'exprimer en façade pour protéger et contenir de nouvelles fonctions.

Ainsi l'exosquelette est né de l'essence magnifiée du bâtiment. Calibré sur la trame existante, redessiné pour s'adapter au milieu urbain, jouant sur la courbe pour dialoguer avec une façade ouverte sur le végétal, plus tendu pour tenir une ambiance minérale, retournant et réorganisant les entrées, il offre à tous des espaces intérieurs comme extérieurs et la possibilité de profiter des vues extraordinaires que permet l'élancement de cet immeuble de près de 50 m. Enfin, un jardin vient naturellement prendre place sur le toit, couvert par l'exosquelette qui en permet la protection par de grands voiles l'été, la suspension de hamacs, la naissance d'une vie nouvelle, communautaire.

Support de présentation

     

Les usages BIM

Dans le temps de l'épreuve, l'équipe a appliqué six des usages BIM répertoriés par Mediaconstruct dans son guide pour l'élaboration de conventions BIM :

  • Modélisation de la résidence et de son environnement à partir des plans de niveaux et du nuage de points

  • Modélisation du projet sous la forme de trois maquettes numériques (architecture, fluide, exostructure)

  • Production de livrables dont une représentation 3D des typologies

  • Extraction d'un quantitatif utilisé pour l'estimation du budget et du pourcentage de matériaux biosourcés

  • Calculs de consommations énergétiques et des conditions d'éclairement

  • Communication du projet sous forme de vidéos.

En support à ces usages BIM, treize logiciels différents ont été utilisés (Archicad, Archiwizard, BIM Sight, Cocon BIM, Excel, Grasshopper, Recap, Revit, Rhinocéros, Sketchup, Simple BIM, Solibri Model Viewer et Twin Motion) dont neuf « parlant IFC ».

Ces logiciels n'étaient toutefois que des outils au service d'un projet de réhabilitation ambitieux et réaliste, capable de donner une véritable bouffée d'Occi-gène à la Résidence Barcelone.